Envie aujourd'hui de vous parler d'un film qui a sans doute beaucoup influencé ma sensibilité esthétique alors que je n'avais pas 10 ans. Je me souviens encore de cette après-midi chez mes grands-parents alors que passait "La Belle et la Bête" à la télévision. Ce fut je crois mon premier "choc" artistique.

Ce long métrage réalisé par Jean Cocteau sort en 1946  et s'inspire pour l'essentiel du célèbre conte de Madame Leprince de Beaumont.

Le travail de la lumière, les contrastes sublimés par le noir et blanc, les décors et les costumes magnifiques, certaines scènes d'extérieur tournées au château de Raray, les étoffes, les rideaux soulevés par le vent, la mise en scène travaillée comme des tableaux de Vermeer et des gravures de Gustave Doré, tout cela participe à créer cet univers si particulier et fantasmagorique de Cocteau.

Et ce décor de couloir bordé de candélabres dressés maintenus par des mains vivantes que je voulais recréer dans ma chambre insistant pour mouler les bras et les mains de mon grand-père qui levait les yeux au ciel comme à chacune de mes idées fantasques. Peut-être pas si fantasque après tout car l'idée me trotte toujours dans la tête...

CERF-RARAY

la-belle-et-la-bete-jean-marais-jean-cocteau4-e1392542846943

la-bete-2

s,800,631-555691

016-beauty-and-the-beast-theredlistla-belle-et-la-bete-jean-cocteau-jean-marais-critique-film-culte-1946belle-et-la-bete-1-copy